FABRICATION ADDITIVE,
votre Avenir

Une équipe de designers industriels en fabrication additive métallique
Unsplashed background img 1

Notre métier

La fabrication additive, qui permet de concevoir et fabriquer autrement, ouvre de manière considérable le champ des possibles en conception-fabrication de produits industriels et pour les créateurs d’objets.

Les designers industriels en fabrication additive de PROSPECTIVE ADDITIVE apportent des solutions pour les différentes étapes du développement rapide de produits. L’intérêt des technologies FA est de proposer des solutions différenciantes à forte valeur ajoutée.

Nous étudions donc avec vous l’opportunité d’avoir recours à la fabrication additive pour faire progresser votre offre et vous accompagnons dans la conception ou reconception de produits ou d’outillages.

illustration image robot

Qui sommes nous ?

PROSPECTIVE ADDITIVE est une société française d’étude et de conseil en fabrication additive exclusivement composée de designers industriels en fabrication additive de formation ingénieur. Nos équipes accompagnent les PMI implantées en France et à l’étranger dans l’appropriation et l’intégration des technologies dites de fabrication additive ou d’impression 3D métal.

Nous collaborons avec la société de Recherche et Développement IREPA LASER, membre de l'institut Carnot MICA, qui travaille depuis plus de 10 ans sur les procédés de fabrication additive et qui a notamment mis au point le procédé CLAD ®.

Nos interventions permettent donc de réduire le risque technologique et financier tout en profitant très rapidement des avantages concurrentiels de la fabrication additive déployée sur le terrain.

illustration image robot

Prestation

Nous vous accompagnons de l’étude de faisabilité visant à identifier et valider l’opportunité d’avoir recours à la fabrication additive jusqu’à l’intégration de machines d’impression 3D métal. Soit principalement :

  • Etude de faisabilité:

    Nos équipes vous réalisent une étude de faisabilité complète visant à assurer la cohérence entre le cahier des charges et ce que la fabrication additive peut vous apporter.

  • Analyse technico-économique, conception initiale, reconception et essais préliminaires.

  • Ingénierie de mise au point:

    Après avoir mené à bien l'étude de faisabilité, une présérie de validation est mise en place de manière à adapter l'ergonomie de l'outillage aux besoins de qualifier la robustesse du procédé.

  • Production pilote:

    Avant de lancer une production, vous pourrez réaliser vos pièces sur les équipements de la plateforme technologique ouverte d'IREPA LASER. Grâce à cette production pilote, vous vous approprierez progressivement et à moindre coût la technologie et ses méthodes.

  • Formation:

    Nous intégrons dans notre démarche, la possibilité de former le personnel de l'entreprise à différents niveaux de spécialisation.

illustration image robot
Questions

D’après la norme française NF E 67-001, la fabrication additive est un processus de production qui n’utilise aucun outillage. Elle regroupe l’ensemble des procédés permettant de fabriquer, couche après couche et par ajout de matière, un objet à partir de logiciels de conception assistée par ordinateur (CAO). La fabrication additive permet ainsi de créer toutes les formes d’objet souhaitées.

Les technologies dites de fabrication additive (FA) apportent des solutions qui permettent de mieux prendre en compte les différentes caractéristiques visées pour un produit que les technologies classiques.

La fabrication additive permet aujourd’hui de principalement répondre à trois domaines d’application, soit :

  • Les finalités sont de permettre la réalisation d’un produit réaliste possédant les mêmes fonctionnalités que le produit final. L’objectif est d’obtenir un prototype de produit (pièce ou outillage) et de pouvoir valider de nombreux aspects du produit (son esthétique, sa maniabilité, son fonctionnement, sa montabilité, etc.)

  • L’outillage rapide est un processus de fabrication qui permet de réaliser un outillage fonctionnel ou prototype. On peut donc obtenir en un temps relativement court (quelques heures à quelques dizaines d’heures) des outillages fonctionnels de complexité impossible à réaliser d’une autre manière.

  • La fabrication rapide est un concept qui repose sur la fabrication additive permettant de fabriquer des objets personnalisés ou en nombre limité dont la finition est « near net shape ». Il sera donc souvent nécessaire de prévoir du parachèvement (traitement thermique, sablage ou microbillage ou encore des opérations de finition de surface comme par exemple l’usinage).

Ces nouvelles technologies rompent avec nos habitudes. Le succès de leur déploiement dépend des concepteurs et de leur niveau d’acquisition des novelles possibilités mais aussi des nouvelles contraintes. Le « Design For Additive Manufacturing » permettra d’intégrer au plus tôt la compréhension des procédés et des règles de design à appliquer pour tirer profit de la FA.

Après avoir connu un développement important ces dernières années, les procédés de FA arrivent à un niveau de maturité suffisant pour des applications industrielles.

Selon les pronostics d’une société analytique américaine (Stratégic Foresight Initiative), la FA se trouve à un stade de maturité analogue à celui des premiers ordinateurs personnels post-Seconde Guerre mondiale. Compte tenu de son fort potentiel, les moyens de FA seront de plus en plus utilisés par des industriels dans les années à venir.

La fabrication additive permet, à travers la modélisation et le traitement numérique de l’information, des itérations rapides et maîtrisées entre les pièces physiques et les objets numériques de sorte à les décliner sans limite et à moindre coût.

Le DFAM vise à créer une harmonie des performances depuis la conception jusqu’à la fabrication. L’objectif est de réaliser une pièce dans les meilleures conditions de prix, qualité, temps performances et durabilité.

La puissance de la fabrication additive permet parfois de se différencier en mettant un nouveau produit avec de nouvelles performances sur le marché.

La flexibilité de la fabrication additive permet de s’adapter rapidement et à moindre coût à la réalisation directe d’un modèle 3D sans outillage. En limitant les interventions et les expertises, elle permet de réduire les besoins d’équipes et de moyens lourds et d’ateliers encombrants. Portée par l’ingénierie informatique, elle peut se relocaliser facilement au plus près des besoins et réduire les coûts logistiques.